Ce que la vie nous apprend...

Par Simon TRAHARD, Février 2010

 Vaste question encore une fois... Que peuvent bien nous apprendre concrètement toutes les choses que nous vivons au quotidien ? Quels impacts ont elles sur nous, et comment influent elles à leur tour sur notre capacité à "vivre"?

       Il serait plus juste  de parler ici de toutes les rencontres, de toutes les séparations, de toutes les découvertes, de tous les moments éphémères, des instants volés, mais aussi de toutes les déceptions, de toutes les épreuves, des obstacles et de toutes les déséspérances.

       Tous ces éléments qu'ils soient positifs ou négatifs constituent des moyens directs pour chacun d'entre nous de se découvrir d'avantage, de se construire en accord avec soi ou encore d'influencer le déroulement de notre propre existence.

     Nous devrions donc patiemment apprendre que la vie est quasiment toujours constituée d'éléments qu'il nous appartient à 100% de vivre ou d'y faire face, et ce afin de tenter chaque jour un peu plus d'accepter de nous responsabiliser via a vis de nous même.

Nous responsabiliser face à toutes les rencontres et toutes les séparations qui emplissent notre vie.. Et en premier lieu il s'agit bien de comprendre la relation que l'on a avec soi même..

Nous savons tous qu'il y a toujours une part d'imprévisible dans le déroulement des jours, et c'est la raison pour laquelle il nous appartient pleinement de savoir cueillir les cadeaux de la vie ou les blessures qui peuvent surgir dans l'immensité d'un jour.

Nous devons également tenter le plus possible de vivreau présent, d'arriver du mieux que possible à vivre l'instant, à et surtout à ne pas rester enfermé dans les geoles de notre esprit par les démons de notre passé ou encore se laisser envahir trop souvent par des projections illusoires sur un futur trop idéalisé et chimérique...

Nous devrions le plus souvent possible penser à remercier la Vie d'être tout simplement présente en nous, de la ressentir vraiment en nous et dans toutes les choses en dehors de nous... Nous devrions apprendre à l'honorer chaque fois que nous le pouvons et surtout la respecter en toutes occasions et la dynamiser, la faire vivre du mieux que l'on peut avec nos propres ressources.

Nous devrions patiemment apprendre à nous aimer, nous même, non pas d'un amour narcissique ou égocentrique (même si la tentation était grande) mais bien plutôt  d'un amour de bienveillance, de respect et de tolérance de soi même. Il s'agit de s'accepter et de se respecter tout comme la vie que l'on acceuille en nous.

Nous devrions nous souvenir plus souvent que la beauté est partout, omniprésente, et nous devrions apprendre à mieux la capter en chaque moment, la beauté est dans la joie  et la lumière des yeux d'un enfant, dans le vol léger d'un oiseau, dans le vent qui caresse les champs à la fin de l'été, dans un souffle sur une fleur de pissenlit, dasn un sourire sincère, en chacun de nous.

Nous devrions également tenter de comprendre et d'accepter que personnne ne peut savoir à l'avance la durée de vie d'un amour ou d'une relation particulière, et que toute relation amoureuse est une relation à risques. Des risques que nous prenons tous, et dont nous ne sortons pas toujours indemnes.

La vie nous apprends parfois douloureusement que nous ne prennons pas assez de temps pour nous et que les autres ne nous appartiennent pas, elle nous apprend aussi à vivre les éparations de la vie, et bizarement nous en sortons souvent grandis. comme si la vie nous donnait une leçon que nous n'avions de toute façon pas le choix de retenir. En ce qui concerne les personnes que l'on aime le plus et que l'on tient à garder près de nous, nous devrions également apprendre que nous ne sommes pas toujours adroits avec elles, nous ne sommes pas toujours prêts à les entendre et les accueillir dans leurs attentes profondes. Peut être qu'ici nous avons tendance en général à confondre notre amour pour eux avec quelques unes de nos peurs inconscientes bien tenaces, tant nous voulons le meilleur pour eux, tant nous désirons les protéger des risques (que souvent nous imaginons à tord) de la vie.

La vie nous apprends également une chose essentielle qu'il est important de ne pas oublier de mentionner, la vie nous apprends pas toujours au même moment qu'il est important non pas d'ajouter des années à la vie, mais de la vie aux années. L'essentiel est ici de comprendre qu'une vie longue n'est rien en comparaison à une vie bien remplie de "vie". Il s'agit alors de privilégier le qualitatif et non plus le quantitatif.

J'ai appris de la vie que je savais beaucoup de choses avec ma tête et finalement peu de choses avec mon cœur. Nous devrions donc nous atteler à la "sagesse des émotions" ?

La vie nous apprends qu'il faut parfois oser demander, oser prendre le risque de la réponse de l'autre, aussi frustrante ou décevante qu'elle puisse être. Nous devons apprendre que nous sommes capables de recevoir sans nous sentir necessairement obligé de rendre la pareille, mais également que nous sommes capables de donner sans attente en retour, sans envahir l'autre et refuser sans le blesser.

La vie nous apprends parfois même sans le vouloir, que nous avons des besoins et qu'il ne faut pas les confondre avec des désirs. A nous de savoir les reconnaitre ou de trouver un moyen d'y arriver.

Nous devrions apprendre doucement à recevoir le silence et à méditer quelques minutes chaque jour pour laisser aux vibrations de l'univers (à notre flux de vie interne) la possibilité de nous rejoindre et de nous apprivoiser encore un peu mieux chaque jour....

Nous avons appris beaucoup de la vie et pourtant nous continuons encore à chercher l'essentiel. Peut être que l'essence de la vie est le sens de notre vie ?

 

        

     Vous voulez réagir à cette chronique ? Laissez un commentaire ici  

 

 

© 2013