L'essence d'une vie.

par simon TRAHARD. Janvier 2010 

  Nous sommes au centre même de notre existence, ce qui veut dire aussi au cœur de notre histoire, nous sommes l'essence de notre vie... Il ne faut pas pour autant faire l'erreur de se croire au centre de l'univers ou de s'imaginer comme le nombril du monde vivant...

 

  Il me semble que comme tout être humain à la sufrace de cette planète, nous avons reçu au moment de notre conception un germe de vie, une sorte de "graine d'amour universel" qu'il nous appartiendra de faire croitre tout au long de notre vie....

 Nous avons également reçu certainement une sorte de part "d'énergie cosmique" qui nous constitue et nous rattache à l'ensemble de l'univers, à la nature ainsi qu'à tous les autres êtres vivants... Cela me semble être la base d'une appartenance à un "tout" qui nous dépasse largement mais aussi qui transcende notre passage sur terre et nous relie à l'ensemble du vivant...

 

  Chaque réflexion sur le sujet permet à celui qui la nourri de se dépasser chaque seconde.. de devenir soi même tout en essayant de se respecter... il est donc essentiel dans une vie humaine de laisser l'âme s'exprimer et de s'abandonner à ses élucubrations parfois insensées... 

 

Pourquoi pas ??
Car le sens d'une vie n'est pas sa finalité... Le sens d'une vie est l'essence de la vie... donner un sens à sa vie n'est pas essentiel mais tenter de faire vivre le sens de sa vie l'est.. 

 

Il est nécessaire d'apprendre à s'oublier, d'apprendre à mieux se retrouver.. apprendre chaque jour à mieux renaître à soi même... et ce n'est pas la douleur qui en découle qui doit nous stopper dans nos avancées... chaque victoire sur le vrai sens de la vie est un moyen pour chacun de mieux se ressourcer...

 

Le subtil mélange de nos sentiments, de nos sensations et de nos pensées a parfois tendance à nous perdre dans ce grand labyrinthe que nous sommes... chaque composante de notre personnalité est une part de nous même qu'il faut apprendre à analyser patiemment... ce travail est long, parfois difficile, mais il peut amener celui qui l'entreprend à se reconsidérer totalement.. et cela pourra lui permettre de vraiment se dépasser, d'apprendre à se connaître vraiment sans se voiler la face inutilement...

 

La complexité de l'être humain est quelque chose qui me fascinera toujours.. et je crois que je prendrais toujours autant de plaisir à tenter de comprendre l'esprit humain... cette fabuleuse machine qui peut parfois être tellement mal utilisée... 

Je crois que la quête de compréhension de l'esprit humain est quelque chose d'essentiel pour moi depuis que je suis en âge de raison...(avant, je n'avais pas besoin de comprendre..) je conçois qu'il y a encore tant à apprendre et à comprendre.. tant de capacités non exploitées... tant de secrets à découvrir.. j'aime penser que la seule partie du monde qui n'aie pas encore été foulée par l'homme soit son esprit... et je me plaît beaucoup à tenter d'aller y chercher toutes les parts de moi même que j'ai encore à découvrir... et toutes ces parts de vie que je m'exerce chaque jour à cultiver..

 

Ce qui devrait nous rendre responsable à l'égard de tout être vivant et donc de nous mêmes et par conséquent de l'ensemble de nos actes, c'est cette prise de conscience en ce qui concerne notre appartenance au monde vivant et tout simplement à la vie en soi..

 

Nous sommes responsables, non seulement de notre présent et de notre avenir, mais aussi de la relation que nous entretenons avec notre passé... A partir d'une telle position de vie, avec un tel point de vue, il nous sera alors beaucoup plus difficile de nous réfugier dans notre propre violence ou de nous enfouir (ou enfuir) dans la victimisation et dans la rancoeur...

 

Il me semble que ce n'est pas ce qui nous est arrivé ou bien encore ce qui va surgir dans notre vie qui va vraiment influencer notre chemin mais plutot ce que nous en ferons.. ce que nous serons capables de comprendre de nous... ainsi que de la manière dont nous l'intérioriserons et le dynamiserons à partir de différents engagements de vie possibles... des engagements concrets, que nous appliquerons au quotidien en relation directe avec chacun de nos actes...

 

Si telle était notre option de vie, nous pourrions alors choisir ou pas de nous replier sur la peur, d'entretenir la plainte, de nous enfermer dans l'accusation perpétuelle de l'autre, ou le ressentiment ou encore de nous polluer par de l'auto dévalorisation et ainsi nous paralyser dans la non estime de soi et dasn le "non amour" de nous-mêmes...

 

Nous pourrions également aisément être tenté de nous victimiser et passer alors l'essentiel de notre temps à entretenir des reproches contre nos parents, contre tous les adultes de notre enfance qui ne nous ont pas compris ou suffisament aimés...

 

Nous pourrions encore entretenir de nombreuses accusations et amertumes envers tous ceux qui nous ont déçus, blessés ou frustrés et même remettre en cause le monde entier et pourquoi pas les dieux auxquels nous croyons, sans oublier de critiquer tous les politiciens que nous avons élus et qui dictent leurs lois, décident des guerres et qui prennent des décisions qui vont continuer d'entretenir la violence et l'injustice...

 

Cependant, nous pouvons aussi nous appuyer sur les forces vives qui naviguent en nous à chaque instant, et tenter au maximum de nous relier aux immenses ressources que nous offre la vie, la vie qui nous entoure, celle que nous portons en nous, en la respectant, tout simplement...

 

Nous pouvons apprendre à mieux accueillir la beauté et la présence subtile du "divin" ou du "sacré" présent en toute chose et en tout être... Nous pouvons être plus vivants et plus dynamiques si nous avons appris à mieux nous définir et à nous positionner avec plus de clarté devant autrui...

 

Nous pouvons aussi tenter de commencer à mieux nous aimer si nous acceptons de déposer et de restituer tous les messages négatifs qui peuvent venir vers nous, à tout instant, de la part de ceux qui nous entourent ou prétendent même nous aimer... nous devons alors jouer en quelque sorte le rôle de "filtre de vie"..

 

Nous pouvons retrouver et entretenir la confiance, la bienveillance et l'estime de soi si nous acceptons de nous respecter en nous réconciliant avec l'ex-enfant qui est au profond de nous... et en respectant la vie et son essence afin de mieux pouvoir la comprendre et la ressentir en soi..

 

C'est pour le moins ce que je souhaite vraiment à chacun...

 

          Vous voulez réagir à cette chronique ? Laissez un commentaire ici 

 

© 2013